vendredi 7 mars 2014

Collection femme "Chlorophilia" (suite)

Le printemps est déjà là et c'est tant mieux ! Rien de tel pour le moral qu'un grand soleil et un peu de verdure... Ça tombe bien ! Aujourd'hui, je vous présente un autre modèle de ma collection Chlorophilia dont vous avez pu découvrir déjà une première tenue ici.

Pour cette création, j'ai trouvé mon inspiration à travers la forme des collines. Savez-vous qu'il existe en Suisse un musée dont l'architecture fait justement référence à ces reliefs au sommet arrondi ? Il s'agit du Centre Paul Klee à Berne (alors petite parenthèse culturelle... Paul Klee était un peintre allemand du début du XXème siècle. Passionné par les couleurs, il avait la faculté de provoquer l'émerveillement à travers sa peinture poétique faite de lignes et de plans).
L'architecte italien Renzo Piano s'est donc fortement inspiré des douces oscillations du terrain pour créer une sculpture paysagère représentant des collines.
J'ai donc puisé mon inspiration dans ce beau mariage entre la nature et l'architecture.





Je reste bien sûr toujours dans les tonalités vertes, mais cette fois-ci j'ai voulu utiliser une palette qu'on retrouve au cœur des forêts. Là où les camaïeux de vert se mêlent aux teintes brunes, où l'ombre joue avec la lumière.




A travers les matières utilisées, j'ai pu retranscrire cette ambiance verte et boisée. L'idée était de partir d'une petite robe bustier en simili cuir d'un vert très sombre. De cette base, j'ai voulu obtenir une coupe plus architecturale, en apposant tout autour des bandes qui épousent les formes du corps et viennent s'arrondir dans le haut et le bas de la robe telles... des collines (c'est bon, vous suivez le schmilblick ?!). J'ai utilisé un magnifique tissu en laine bouillie au motif "camouflage". Ce que j'aime avec cet imprimé, ce sont les touches de couleur qui se font avec parcimonie (ce qui n'est pas toujours le cas avec ce motif souvent trop chargé), on a l'impression qu'elles ont été peintes sur la matière. Pour le revers des bandes, j'ai utilisé un tissu au ton vert olive, un de mes préférés dans la gamme des verts.
Pour parfaire le look, j'ai créé une coiffe qui reprend l'esprit de la robe. On retrouve la finesse et l'élégance des courbes à travers une bande qui effectue un mouvement de va-et-vient, posée délicatement sur le côté.
Enfin, j'ai confectionné une bague à partir de mousse artificielle pour reprendre la verdure qui est au centre de ma thématique.

Voilà. Vous prenez le tout, vous secouez bien fort...et voici ce que cela donne sorti de mon imaginaire :-)






























Mais rien de tel que de voir le modèle dans le tissu... Par contre, soyez indulgents avec moi pour les photos, ma maison située plein nord manque cruellement de lumière, je suis douée en stylisme mais moins en photographie, j'ai actuellement quelques soucis techniques avec mon appareil, et aussi et surtout je ne me suis pas encore vraiment mise à photoshop (ouh là...si mes formateurs me lisaient, ils diraient..."PAS BIEN !!"). Du coup, tout cela ne donne pas des photos de grande qualité, mais ça ne retire en rien l'appréciation que vous pouvez avoir sur la création en elle-même ;-)





























































































































































































































































































































































































































































































































































































































Bientôt la suite de la collection Chlorophilia...

*******************************************************************************************************************************

Je profite de ce post pour revenir sur l'article publié à mon sujet, dans les journaux La Voix du Nord et Nord Eclair en décembre dernier (voir post précédent), et vous parler de façon plus personnelle.

Depuis la parution de cet article, vous êtes nombreux à m'en parler régulièrement, et cela me fait très plaisir. Vous êtes également beaucoup à penser, du coup, que je me suis mise à mon compte. Peut être est-ce l'article qui laisse à penser que c'est le cas ou bien est-ce une mauvaise interprétation ? En tous les cas, ça mérite que je vous en parle à nouveau aujourd'hui. 

Pour ceux qui ne connaissent pas mon parcours, le stylisme est pour moi une réorientation professionnelle, un désir de faire d'une passion un métier. C'est pourquoi j'ai effectué 9 mois d'étude à l'école ESMOD à Roubaix il y a 3 ans (dans le cadre d'un Fongécif). Je précise que depuis toute jeune, j'ai toujours aimé crayonner des croquis de mode, mais par contre je n'avais jamais touché à une machine à coudre avant ma formation. Mes atouts sont essentiellement mon inspiration et mon imagination, mon talent et mon audace créatifs, ainsi que ma grande détermination. Partie de zéro il y a 3 ans, j'ai accompli un travail sans relâche et avec acharnement afin de pouvoir atteindre mon objectif professionnel.

J'ai décidé de créer il y a plus d'un an ce blog (grâce à l'aide d'une personne qui a cru en moi et que je salue au passage). D'abord, pour vous faire partager ma passion, et aussi pour me faire connaitre des professionnels. Mes créations sont uniques et ne sont pas à vendre. Elles permettent simplement de mettre en valeur ma créativité. L'article dans la presse locale était donc une façon de donner plus de visibilité à mon blog qui n'a pas un but commercial. D'ailleurs, vous êtes de plus en plus nombreux à le visiter et sans parler des fidèles de la première heure qui attendent toujours avec hâte une nouvelle création... Un grand merci à vous tous de me suivre et de m'encourager et bienvenue aux nouveaux visiteurs !!

Souvent on me pose la question "pourquoi ne te mets-tu pas à ton compte ?". C'est vrai que c'est un projet qui me plairait mais pas à court terme. Je ne vais pas vous en donner toutes les raisons mais ce que je peux dire c'est que je souhaite d'abord acquérir de l'expérience professionnelle en tant que salarié. Je suis convaincue que c'est  un métier où le savoir faire s'apprend sur le terrain. Et ceci est d'autant plus vrai en travaillant chez un créateur indépendant ou dans une grande maison de couture.

C'est pourquoi, en parallèle du blog, j'ai continué d'envoyer des candidatures dans les grandes enseignes, chez les créateurs, ainsi que les agences d'intérim spécialisées dans ce domaine, allant même jusqu'à me déplacer sur Paris pour remettre en main propre mon cv. Ce qui compte, à mon sens, pour percer dans ce milieu, ce sont deux choses essentielles : avoir du talent et avoir des contacts. J'ai d'ailleurs eu l'opportunité de rencontrer à deux ou trois reprises, de façon informelle, des professionnels qui ont apprécié mon potentiel et m'ont vivement encouragée à persévérer.

Aujourd'hui, même si les portes du monde de la mode ne se sont pas encore ouvertes à moi, je suis toujours désireuse de travailler dans ce domaine. Comme dit le personnage de Pierre Bergé joué par Guillaume Gallienne dans le film "Yves Saint Laurent" : "On ne sait pas d'où vient un goût, un instinct. Personne ne vous l'apprend". Tous les jours, de nouvelles idées, de nouvelles inspirations, me viennent à l'esprit. Ça ne s'explique pas, je pense que tout simplement je suis faite pour ce métier, et cela je vous le dis sans prétention aucune (ceux qui me connaissent le savent). Plus que jamais je suis déterminée à parvenir au but que je me suis fixée, et pour cela je continuerai à vous faire partager sur ce blog, autant que faire se peut, ma conception de la beauté à travers mes créations.

A très bientôt,

Créativement vôtre,

Sophie

samedi 28 décembre 2013

La presse parle de moi !

Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui je ne vais pas vous parler d'une de mes créations ou d'un événement mode, mais juste vous faire partager l'article écrit dans La Voix du Nord (Edition de Tourcoing) à mon sujet, ce vendredi 27 décembre. Beau cadeau de Noël !

Je remercie la journaliste Anne Courtel pour ce bel article qui résume bien ma situation et mes désirs professionnels (cliquez sur l'article pour le voir en plus grand).






Si vous souhaitez voir l'article directement sur le site de La Voix du Nord, voici le lien : 

J'en profite pour souhaiter à tous un bon réveillon de fin d'année, une pensée pour ceux qui sont seuls et un bon courage à ceux qui travaillent ce soir là ;-)

Amicalement vôtre,

Sophie

vendredi 22 novembre 2013

Collection femme "Chlorophilia"

Une bouffée de chlorophylle, cela vous dit ?  Partons dans un monde végétal où la verdure est reine...

En m'inspirant de la nature verdoyante j'ai imaginé quelques modèles sous une collection capsule intitulée "Chlorophilia".  J'ai  non seulement voulu utiliser les différentes nuances de vert que nous offre cet univers, mais aussi retranscrire la délicate poésie que celui-ci m'inspire, et ce en ajoutant mon petit grain de folie...

Pour la création de ce jour je me suis inspirée des rizières en terrasses d'Asie qui, vues d'en haut, dessinent avec élégance un plissé irrégulier. 
J'ai également voulu imiter cette végétation verdoyante qui, prenant des formes tortueuses, évolue de manière incontrôlable.
Tandis que le vert omniprésent est une couleur froide qui rappelle la fraîcheur et l'énergie de la nature, le rose, couleur chaude, évoque la douceur et la féminité. D'où mon inspiration des roses (pour rester dans le monde végétal) aux tonalités vertes et roses.






De cette "végétalité", j'ai créé une robe en toile de jute verte. J'ai choisi cette matière car faite à partir de fibres végétales (le jute n'est pas à la base destiné à la production de tissu pour vêtement du fait de sa composition spéciale, cependant, une fois traité, cela est possible). Pour reprendre ces rizières en terrasses, j'ai imaginé une robe bustier plissée. J'ai représenté les lianes qui entourent les arbres par un ruban métallique vert qui enlace la robe pour s'élever jusqu'à la coiffe. Des roses jaillissent de part et d'autre. Et pour parfaire la tenue, les épaules se couvrent d'une écharpe verdoyante qui enlace les bras.

















Et voici l'aboutissement de cette création :








































Pour les plus citadins d'entre vous, privés de verdure, j'espère vous avoir apporté à travers cette note verte un petit souffle de fraîcheur. Pour les autres, profitez bien de cette nature qui vous entoure est qui est une grande source d'inspiration pour nous créateurs !

La suite de cette collection dans un prochain post...

Créativement vôtre,

Sophie

vendredi 15 novembre 2013

Tin tin tin tin, tin tin tin tin...

Que se passe-t-il ? Vous ne comprenez pas le titre ???  Voyons...Enfin... Ce sont les premières notes de La Marche nuptiale !!  Parfait pour introduire la création qui va suivre...

Ma sœur Charlotte s'est mariée en septembre dernier, et j'ai eu l'honneur d'être choisie pour créer sa robe. Voui voui !

Ca a été une grande première pour moi puisque je n'avais encore jamais réalisé de robe de mariée. C'est donc avec une grande joie et une grande fierté, ainsi qu'un certain stress (mais ce que j'appelle un stress positif :-)) que j'ai créé sa robe.

Charlotte savait exactement ce qu'elle voulait, la forme, les matières, la couleur, l'effet recherché... Au delà d'un travail de créativité pure (avec toute l'originalité personnelle que je peux apporter habituellement lorsque je crée), c'était surtout un devoir de répondre aux attentes de la future mariée, en respectant ses goûts et sa personnalité,  et ce avec tout le côté technique de la réalisation sur mesure que cela implique.

Je lui ai donc proposé deux/trois croquis et celui-ci fut le bon :

A la demande de la future mariée, j'ai dessiné une robe simple, fluide, dont la taille est rehaussée style empire, avec un décolleté croisé et des manches très évasées. Le haut est recouvert de dentelle tandis que pour la partie sous poitrine j'ai imaginé une superposition de deux tissus. Un dessous de robe en satin duchesse (utilisé sur l'envers, côté mat) et un dessus en mousseline avec une ouverture sur le milieu devant. La taille est marquée par un ruban satiné souligné d'écailles de dentelle. Le décolleté du dos est en "V",  fermé par des boutons nacrés et maintenu dans le haut par un fin ruban noué.

Pour ce qui est de la dentelle, le choix s'est porté sur celle de Caudry. C'est une dentelle de grande qualité puisque faite de façon traditionnelle. Elle est fine et avec de très jolis motifs (c'est une dentelle très prisée dans les milieux de la Haute Couture et du cinéma). Nous sommes allées à Caudry même, au musée de la dentelle, pour trouver notre bonheur.

Voici donc le coup de cœur de Charlotte... une dentelle aux motifs floraux, de couleur blanc cassé.


Et voilà le résultat final sous le soleil :










Un peu de noir et blanc...






Et voici quelques photos de la magnifique reine du jour :

Photos Copyright Stéphane Duquesnoy

Photo Copyright Cédric Leplat

Photo Copyright Cédric Leplat

Mission "robe de mariée" accomplie avec une sœur aux anges (merci à toi frangine de m'avoir fait confiance ;-)) et une styliste pas peu fière ! (Alors imaginez le bonheur de notre maman^^) 

Je tiens à remercier particulièrement une personne qui m'a été d'une aide précieuse pour cette création... Un grand merci  à toi Mathilde pour ton soutien et ta grande disponibilité !! ;-)

Je terminerai par cette citation de la romancière Jane Austen : "Une femme toute de blanc vêtue ne sera jamais trop belle."

Restez connectés, d'ici quelques jours une nouvelle création... :-)

Créativement vôtre,

Sophie

lundi 2 septembre 2013

Collection femme "Entre Ciel et Terre" (suite)

Aujourd'hui je vous présente un autre modèle de la collection "Entre Ciel et Terre" dessinée à Esmod, dont vous aviez déjà pu voir un look ici

Pour cette tenue, je me suis inspirée de la combinaison souple utilisée pour les vols en wingsuit (sauts en ailière).

J'ai donc imaginé une veste aux manches très évasées et un pantalon sarouel. On retrouve également cette forme triangulaire de l'aile à travers l'empiècement placé par dessus le pantalon. L'effet matelassé sur les pans de la veste ainsi que sur le pantalon rappelle le gonflement d'air de cette combinaison lors du saut. Et un petit clin d’œil aux suspentes de parachute (les câbles qui joignent le harnais à la voilure) avec ces cordelettes qui relient différentes parties de la tenue.

Et voilà, ce que cela donne : 




A très bientôt ;-)

Stylistiquement vôtre,

Sophie

lundi 5 août 2013

Les quatre saisons : un été sauvage

Nous sommes en plein milieu de l'été, et partout, en bord de chemin, dans les champs ou dans les terrains vagues, des coquelicots ont fleuri. Cette fleur qui a été source d'inspiration de nombreux peintres impressionnistes, à commencer par Monet, est à mon sens très poétique. J'ai été moi même inspirée et j'ai voulu retranscrire à travers mon couple sphère/jardinière (dont vous aviez déjà pu voir ici une variation de décoration printanière), ce côté à la fois sauvage et tranquille.

Parce que depuis ma plus tendre enfance, j'ai essentiellement passé des vacances d'été au bord de l'océan, j'associe également cette saison aux paysages marins. J'ai donc choisi le bois flotté pour son côté brut qui se marie très bien avec la nature du coquelicot.

Pour donner un effet de légèreté, des bulles de différentes tailles ont été placées, ce qui accentue la poésie de cette décoration.

Certes, c'est une décoration champêtre et marine en ville, devant une façade en brique, mais c'est là que c'est intéressant... Réussir avec peu de moyen à s'évader dans un autre univers grâce à une petite décoration.

Je vous laisse découvrir les quelques clichés.









PS : Saviez-vous que dans la mythologie gréco-latine, le coquelicot est le symbole de Morphée, le dieu des rêves et du sommeil ?... D'où cet effet de floutage sur certaines photos qui m'a paru adéquat. Veuillez m'excuser si la qualité des clichés n'est pas top, je ferai mieux une prochaine fois avec un meilleur appareil ! ;-)

A bientôt !

Décorativement vôtre,

Sophie