vendredi 11 mars 2016

Béatitude Bucolique (collection femme "Chlorophilia")

Comme je vous l'ai dit lors de ma dernière publication, je me suis remise à la peinture.

Aujourd'hui, je vous présente une de mes réalisations que j'ai nommée "Béatitude Bucolique" (Acrylique, 80x80).



Contrairement à mes autres toiles, celle-ci a été réalisée rapidement, en même pas deux jours, ce qui est un exploit dans la mesure où j'aime bien prendre mon temps pour la peinture. Sans doute parce que je me devais de la finir rapidement car elle était destinée à une personne qui m'était chère...ma grand-mère, aujourd'hui partie, qui a pu en profiter un peu.
Ma grand-mère était une grande couturière. Elle avait le souci du travail bien fait. Je dis toujours qu'elle aurait pu travailler pour les grands couturiers de Paris tellement son travail était minutieux et tout en délicatesse. Les tenues qu'elle portait étaient à la fois simples et raffinées, et démontraient que même avec peu d'argent une femme pouvait toujours être très élégante.

J'ai choisi de peindre des coquelicots, d'abord parce que j'aime beaucoup ces fleurs très poétiques (souvenez-vous...mon post sur une décoration autour de cette plante) et parce qu'elles sont à la fois très féminines de par leur couleur, simples et élégantes, à l'image de ma grand-mère.
Cette sphère de coquelicots tournés vers les cieux est à mes yeux un symbole de plénitude. C'est pourquoi, à chaque fois que je regarde cette toile, j'imagine ma "Bonne maman", là-haut, entourée de toutes ces magnifiques fleurs en folie, entrain de sourire.

Voilà pour l'histoire de ce tableau.

Au-delà de l'oeuvre présentée telle quelle sur sa toile, j'ai voulu en offrir une vue différente en la transposant sur des silhouettes. J'ai donc imaginé deux versions, un manteau et une cape. Je vous laisse découvrir ces croquis.

Version manteau :


La peinture étant représentée en partie, on retrouve surtout le côté "sphérique" dans la forme du manteau avec des manches très arrondies.


Version cape :





Ici, l'oeuvre est représentée dans sa globalité, la forme de la cape renforce cet univers tout en rondeur.


A la manière de ces silhouettes aux imprimés picturaux, je vous ferai découvrir par la suite d'autres illustrations de mode inspirées de mes toiles. Et pourquoi pas, peut être un jour, vous présenter la réalisation complète de l'une de ces tenues dans le tissu final.

Artistiquement vôtre,

Sophie

mercredi 13 janvier 2016

Peinture "Mursi Tribe"

Aujourd'hui je vous emmène vers les contrées éthiopiennes, du côté de la vallée de l'Omo, où vivent de nombreuses tribus d'agriculteurs et d'éleveurs semi-nomades. Parmi eux, se trouve la tribu des Mursis, connue pour les ornements que portent les femmes aux oreilles et aux lèvres (les fameuses "femmes à plateau").

Lors d'une recherche de photographies sur ce peuple, j'ai découvert celle d'une petite fille dont le regard m'a complètement conquise. Comme tous les portraits que j'ai pu voir, cet enfant ne posait pas face à l'objectif. Elle dégageait ce qu'elle était en regardant droit dans l'objectif.

Puisque je me suis remise à la peinture, j'ai décidé de peindre son portrait à l'acrylique.

Lors de la réalisation, j'ai voulu créer un arrière plan acidulé. Comme je souhaitais que le personnage ressorte bien, j'ai réalisé une couleur de peau un peu plus foncée que celle d'origine. Ce qui m'importait surtout c'était de retrouver dans ma peinture ce regard qui m'avait tant subjuguée.

Après pas mal d'heures à faire et refaire le jeu des ombres et lumières (eh oui... quand on est autodidacte ça prend un peu plus de temps... :-) ), j'ai pu obtenir sur la toile cette oeuvre qui me tient tant à cœur.

Je vous laisse découvrir cette peinture intitulée "Mursi Tribe" réalisée sur un format 65x80cm.




A bientôt. Artistiquement vôtre,

Sophie